La masterisation des enseignants, qui doit avoir lieu l'an prochain, est mise à mal par la contestation des étudiants et des enseignants d'université. En effet, certains IUFM n'ont pas rendu les maquettes des masters à temps (mi-février), en exigeant que la réforme soit repoussée et rediscutée. Il est vrai que lorsque l'on entend Martin Hirsch du gouvernement dire que la revalorisation du travail des jeunes est une priorité, lorsqu'ils sont en stage (ce matin sur France Inter), on comprend mal pourquoi l'année de formation en alternance rémunérée est supprimée pour les futurs enseignants. La tension contre Valérie Pécresse et Xavier Darcos s'accentue, cependant le mouvement de contestation est divisée : masteriser les professeurs est une bonne chose, mais pas dans des conditions précaires. Affaire à suivre...