Il faut avoir en tête que le plus important dans les écrits, c'est de finir les épreuves intégralement (quitte à moins développer une partie si vous avez un problème de gestion du temps). Une épreuve inachevée, c'est sûr à 80 %que l'on n'est pas admissible. La montre est donc l'outil indispensable à amener.

Bon après, je vais vous expliquer comment moi j'ai fait, mais chacun a sa méthode de travail particulière... Je trouve personnellement que ce n'est pas la peine de faire des grandes révisions juste avant le concours, ça ne sert à rien vue l'étendue des programmes. Surtout que si on a travaillé toute l'année régulièrement, on est rodé. Une semaine avant, il vaut mieux lire la presse récente et écouter la radio pour pouvoir placer dans sa copie des éléments d'actualité (très important!), se promener pour réfléchir, voir des gens pour se vider un peu la tête. Je travaillais maximum 4-5h par jour, hors veille. Etant donné que ma concentration était très intense, c'était très fatigant. Donc je ne travaillais que quand j'avais la force d'être bien concentrée ; sinon, se forcer à lire quand on est épuisée, c'est contre-productif. Il vaut mieux laisser son travail de côté, regarder la télé, aller se ballader... Ces temps de liberté permettent de mieux gérer son stress, ce qui est primordial. Beaucoup de candidats qui ont réussi l'an dernier ont pris ce problème à bras le corps : sport, piscine, homéopathie, kiné, sophrologie... Et surtout, grand conseil qui vaut de l'or : quand vous êtes fatigués, vous dormez!! Ca ne sert à rien de veiller toutes les nuits jusqu'au concours, vous allez exploser! Quitte à dormir 10 h par nuit et faire une sieste en début d'après-midi. Ca favorise la mémorisation et il faut arriver en forme au concours pour pouvoir mobiliser toutes ses capacités intellectuelles... Moi j'étais une vraie marmotte à la fin!

Ca vaut ce que ça vaut ces conseils. Tout le monde est différent. Peut- être que ça aidera certains d'entre vous, j'espère. Bon courage!