IMG_2300A la manière de Toutaigre, tout miel qui a un super blog et qui me rappelle des vieux souvenirs de quand je travaillais à la bibliothèque universitaire (merci Mag), je vais vous parler de livres et de moi, en ajoutant quelques rubriques...

Les 4 livres de mon enfance/adolescence (attention, remémoration!) :

Les contes d'Andersen : magique

Les romans de Stephen King, en particulier ça, la nouvelle Brume (qui me hante encore à chaque fois que je suis dans le brouillard) et La part des ténèbres, qui me fait encore penser qu'on ne renonce pas à son pseudo aussi facilement que cela.

Les BD de Gaston Lagaffe et Léonard : j'étais un croisement de Lagaffe (gaffeuse, maladroite et pas bien réveillée le matin) et du disciple (toujours une blessure malencontreuse due à ma maladresse)

La série verte avec les 3 jeunes détectives d'Alfred Hitchcock : je les avais tous, et j'adorais leurs aventures.  Malheureusement je les ai donnés... Qu'est-ce que j'ai pu fantasmé sur ces héros à ma période ado!!

Les 4 écrivains que je lirai et relirai : Dostoievski pour l'univers, Umberto Eco et Desproges pour l'humour et l'amour de la langue française, Edmond Rostand pour son Cyrano de Bergerac qui me transporte à chaque page...

Les 4 auteurs que je ne lirais probablement plus jamais : il ne faut jamais dire jamais, mais probablement Malraux (traumatisée par le bac), Nothomb (trop, c'est trop), Stephen King (je suis trop sensible maintenant), Anne Rice (c'est mal écrit et/ou mal traduit).

Les 4 premiers livres sur la pile qui squatte mon chevet : Comme un roman de Daniel Pennac ; L'annulaire d'Ogawa, L'éternel mari de Dostoievski , Le banquet de Platon.

Le livre que je suis en train de lire : La fin des temps d'Haruki Murakami

Les 4 livres que j'emporterais sur une île déserte : Guerre et paix pour m'occuper, les Harry Potter, Le pendule de Foucault d'Eco, la série BD Lanfeust des étoiles...

Les 4 livres jeunesse que j'ai appréciés en tant qu'adulte (clin d'oeil à Aude et Janine) : Les princesses de Rebecca d'Autremer, Le clan des Otori de Lian Hearn, Virus LIV de Christian Grenier, la série Harry Potter (j'ai lu que les 3 premiers).

Les dernières lignes du livre qui m'a le plus marqué : [...] il se souvenait soudain de la Perse.Le désert, la nuit, Fara askari allumant les bougies du sabbat, le barrissement de l'éléphant qui charge pendant la bataille, ou la sensation merveilleuse de voler, perché sur un chameau en pleine course. Peut-être avait-il toujours vécu à Kilmarnock et tout ce passé n'était qu'un conte, comme on en écoute autour duu feu quand un vent glacé souffle dehors.

Ses enfants grandissaient, changeaient, sa femme devenait plus belle avec l'âge. Une seule chose était constante : son don de médecin qui, au chevet d'un malade solitaire ou dans la foule du dispensaire, le rendait sensible à la douleur des patients. Et cet élan de gratitude d'avoir été choisi. Qu'une telle chance de servir et de soigner ait été donné à l'apprenti du Barbier". Noah Gordon, Le médecin d'Ispahan, p.595.