Après Agoravox, fondé par Joël de Rosnay et Carlo Revelli, sur le principe que tout citoyen peut être vecteur et producteur d'information, voici Rue 89. C'est un média à trois voix (journalistes, experts, internautes), qui marie journalisme et culture de l'Internet. La plupart des journalistes intégrés à ce projet sont issus du quotidien Libération. Le nom est expliqué par ce qui suit : "La rue, parce qu'elle est synonyme de circulation, de rencontre, de vie, de terrasses de café. "89" évoque la révolution, celle de l'information." Ce qui prouve que les journalistes ne sont pas prêts à laisser leur métier aux internautes, tout en montrant qu'ils savent s'adapter aux besoins des usagers du Web 2.0 et aux formes participatives.